Les désordres inflammatoires non infectieux des voies respiratoires profondes (Asthme équin) sont parmi les conditions médicales les plus fréquentes affectant les chevaux et les principales causes d’intolérance à l’exercice.

Alors qu’on estime que le Souffle, la forme sévère de l’asthme équin, affecte environ 15% des chevaux, jusqu’à 75% des chevaux présenteront des épisodes transitoires ou permanents d’asthme léger ou modéré (IAD) durant leur vie. L’amélioration de la santé du cheptel équin est une priorité pour le laboratoire du Dr Jean-Pierre Lavoie.

Notre programme de recherche

L’asthme équin (souffle et IAD) et humain partagent de nombreuses similitudes, ce qui rend le cheval un modèle unique pour l’étude de la santé humaine. Les découvertes faites lors de l’étude de l’asthme équin pourraient permet de mieux comprendre la pathophysiologie de l’asthme, dans l’espoir d’identifier de nouvelles cibles thérapeutiques pour cette condition incurable chez l’homme et du cheval.