Recherche

Le souffle…

Connue sous les noms d’emphysème pulmonaire, bronchite chronique, COPD (MPOC) équin et maladie des petites voies respiratoires, on préfère maintenant les termes « souffle » (Heaves, ou Recurrent Airway Obstruction (RAO) en anglais) pour décrire cette condition incurable des chevaux adultes (généralement ayant sept ans ou plus) associée à une obstruction respiratoire chronique dans laquelle des périodes de détresse respiratoire au repos sont notées. Certains chevaux développent plutôt des signes cliniques alors qu’ils sont au pâturage; on parle alors de Summer Pasture Associated Pulmonary Obstructive Disease (SPAOPD). Nous avons récemment proposé de plutôt utiliser le terme « asthme équin« , à cause des nombreuses similitudes avec l’asthme de l’humain.

L’asthme est une affection pulmonaire débilitante et chronique de l’homme, qui se caractérise par une difficulté respiratoire et une perte accélérée de la capacité pulmonaire des sujets affectés. On estime qu’il affecte environ 300 millions d’individus mondialement et que 250 000 décès sont attribuables annuellement à cette maladie. Des estimations conservatrices indiquent que 8 % de la population adulte canadienne et 12 % des enfants sont atteints d’asthme et que son incidence est grandissante.L’objectif de notre programme de recherche aux IRSCs est d’explorer la relation existante entre l’inflammation asthmatique chronique et les lésions pulmonaires (remodelage) qui y sont associées, dans le but d’identifier de nouvelles thérapies capables d’arrêter la progression de l’asthme de l’homme et du cheval, voir à renverser les changements établis.

La maladie inflammatoire des voies respiratoires profondes ou IAD…

L’Inflammatory Airway Disease (IAD) est utilisée pour décrire une condition dont les signes respiratoires sont moins sévères avec absence de détresse respiratoire au repos. La majorité des chevaux connaîtront des épisodes transitoires d’IAD durant leur vie, avec une progression vers le souffle, ce qui est observé chez environ 15 % des chevaux. Cette condition correspond à la forme légère et modérée de l’Asthme Équin.

Le souffle, le SPAOPD et l’IAD ne sont pas des maladies différentes, mais bien des syndromes complexes résultant possiblement de phénomènes inflammatoires variés menant à des signes cliniques similaires, mais de sévérités variables.

00